Abonnez-vous à notre newsletter

Soyez toujours au courant des derniers événements, activités et produits Franke.

You are going to be redirect to the international site o Franke.

Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Architecture
Design
Durabilité
Style de vie
Technologie
Type d'aliment

« Alexa, qu’est-ce qu’on mange aujourd’hui ? » – Certainement rien d’ordinaire !

Lors du premier sommet « THINK NEXT by Franke », des experts ont débattu des plus importantes tendances en matière d’alimentation. Les discussions ont révélé que la numérisation aurait une forte influence sur les développements à venir de l’industrie agroalimentaire. « Bits » et « bytes » attendent notre culture culinaire et modifient de plus en plus nos repas et nos habitudes.

Plus de 500 personnes ont pu jeter un œil à la cuisine de demain lors du premier sommet « THINK NEXT by Franke ». Après avoir commencé la journée en toute tranquillité avec des pains à la confiture et des bols d’açaï, les participants ont pu avoir un aperçu de ce qui se fait en matière de cuisine, de design, de comportement des consommateurs, d’architecture et de technologie. Outre les manifestations plénières, les ateliers tendance en particulier ont fourni des informations très intéressantes et nouvelles sur les thèmes des observations des consommateurs, de l’eau, de la nourriture et du café, tout comme les deux Insight Sessions concernant la technologie ainsi que le design et l’architecture d’intérieur. Que pouvons-nous donc attendre pour les prochaines années ?

L’Insight Session intitulée « The Influence of Technology On The Future Of Cooking » présentée par Marius Robles, CEO et cofondateur de Reimagine Food (https://www.reimagine-food.com/), dont le siège se trouve à Barcelone, a montré au public que nous nous trouvons en pleine révolution. Si les plateformes en ligne et les applications contenant des conseils recettes jouissent depuis de nombreuses d’années d’un énorme succès, les bloggeurs et bloggeuses culinaires ont récemment gagné en popularité eux aussi. Avec 234,5 millions de likes sur Instagram, le hashtag « Food » occupe actuellement la 26e place (https://top-hashtags.com/instagram/).

La préparation de plats assistée par ordinateur est en marche

À l’avenir, la numérisation et les développements technologiques qui y sont liés en viendront à faire de plus en plus partie intégrante de la cuisine. Le message, difficile à manquer, était que nos repas seraient de plus en plus préparés par des machines. Là où, aujourd’hui déjà, nous pouvons contrôler nos bouilloires à l’aide d’applications, les machines et les ordinateurs simplifieront encore notre vie à l’avenir. Après la machine à sodas viendra, dans les prochaines années, la machine à salades. En quelques gestes, ou plutôt en quelques clics, nous pourrons préparer en très peu de temps une salade mélangée avec tous les ingrédients souhaités. Les consommatrices et consommateurs pourront ainsi se concentrer sur l’échange social et le plaisir de manger. Bien que nous gagnions ainsi du temps, la préparation de notre nourriture en général s’éloigne un peu plus de notre société et les produits perdent ainsi visiblement leur caractère individuel. Dans de telles conditions, cela vaut-il seulement la peine de travailler à une automatisation complète de la préparation de nos aliments ?

Outre la machinerie, d’autres nouvelles technologies qui ne se voient pas au premier coup d’œil ont été développées. Stephan Sigrist, directeur du Think tank W.I.R.E (http://www.thewire.ch/en) a bien résumé la tendance avec sa phrase « Everything is tailored by data ». Les données mises à disposition par les réseaux sociaux et les appareils connectés à Internet comme les réfrigérateurs intelligents ou les bracelets fitness représentent une excellente opportunité de développer de nouvelles offres et applications. Cela, cependant, veut aussi dire que les données créées sont rassemblées et analysées par des sociétés. Ces données suscitent de grandes opportunités, mais aussi de grands risques. Le Big Data est à présent également impliqué dans la cuisine. Big Brother aussi ?

Après la consommation de médias, les transactions bancaires, les correspondances postales et, surtout, l’achat en ligne de produits du quotidien, mais aussi de voyages et de vêtements, notre assiette rentre elle aussi dans le domaine du numérique. Y êtes-vous prêts ?

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont signalés par un *. Votre adresse électronique ne sera pas affichée.